Pattec en image

Sondage

Que pensez vous des activités de PATTEC ?
 

Annonces

Pattec !
Aucune annonce pour le moment!

Qui est en ligne ?

Nous avons 14 invités en ligne

Visites

573057
“Lutte contre les mouches tsé-tsé en Afrique de l’Ouest : optimisation de l’utilisation de la technique de l’insecte stérile » PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 07 Janvier 2016 11:59

Thèse de Doctorat d’Université (PhD) de Soumaïla PAGABELEGUEM

Soutenue à l’Université de Montpellier, France, le 15 décembre 2015

 

Monsieur Soumaïla PAGABELEGUEM, Ingénieur d’Elevage, Entomologiste médicale et vétérinaire présentement en poste à la PATTEC, a pu capitaliser des résultats obtenus dans le cadre des activités de la campagne d’éradication des glossines dans la zone des Niayes au Sénégal, des expériences menées en insectarium au CIRAD Baillarguet à Montpellier et des activités conduites sur le terrain au Burkina Faso dans le cadre de la PATTEC, pour défendre sa thèse universitaire à l’Université de Montpellier, en France sur le thème « Lutte contre les mouches tsé-tsé en Afrique de l’Ouest : optimisation de l’utilisation de la technique de l’insecte stérile ».

C’est une thèse qui est le fruit d’une bonne collaboration entre le CIRAD, l’IRD, l’ISRA et la PATTEC. La thèse a été rédigée sous forme d’articles scientifiques développés en 5 chapitres. Avant la présentation des différents sujets qui ont été abordés dans le travail, une revue bibliographique a été faite sur les trypanosomoses humaines et animales africaines, l’écologie, la répartition et la biologie des glossines ainsi que les différentes méthodes de lutte. Les résultats des travaux qui ont fait l’objet de quatre (4) publications scientifiques dans des revues internationales à comité de relecture ont porté sur : i) l’évaluation de l’efficacité d’un dispositif de transport de pupes matures irradiées et son impact sur le rendement en mâles stériles utilisables pour la composante TIS ; ii) le développement et la validation d’un protocole qualité des mâles stériles ; iii) le développement et la validation d’un outil moléculaire de discrimination des mâles stériles et sauvages et iv) l’étude du trait de vie (survie et fécondité) de trois souches de Glossina palpalis gambiensis dans différentes conditions de température et d’humidité relative.

 

La thèse a été défendue publiquement au CIRAD de Baillarguet à Montpellier en présence d’un Jury de six (6) personnes, de spécialistes des mouches tsé-tsé et d’autres insectes nuisibles, d’étudiants et amis du candidat. Le Coordonnateur National de la PATTEC, Co-directeur de la thèse, a participé à la soutenance publique en tant que membre du Jury. Suite aux délibérations du Jury, présidé par le Professeur Jérôme DEPAQUIT de l’Université de Reims, Monsieur Soumaïla PAGABELEGUEM a été déclaré admis pour l’obtention du diplôme de Docteur (PhD) de l’Université de Montpellier. La bonne maîtrise du sujet et la grande autonomie de Monsieur Soumaïla PAGABELEGUEM lui ont valu des vives félicitations de la part des membres du Jury, tout en l’encourageant dans la poursuite d’une activité de recherche soutenue. Les résultats obtenus dans le cadre de cette thèse donnent de nouvelles orientations quant à la lutte contre les mouches tsé-tsé, notamment dans sa phase d’éradication, et qui permettent d’améliorer significativement le coût-efficacité de la technique de l’insecte stérile.